Les étudiants de l’IMT-Télécom EM, l’école de management, dans la peau de négociateurs internationaux contre le réchauffement climatique

Publié le 05/02/2018

Être manager 4.0 c’est conduire des projets intégrant l’ensemble des dimensions suivantes…

Organisationnelles, financières, sociétales et humaines. Cette pratique existe déjà au sein de l’Ecole au travers de la pédagogie par projets (Challenge Projets d’Entreprendre®, Semaine de la Créativité et de l’innovation). Elle est encore accentuée désormais par la mise en place d’une nouvelle forme de pédagogie active, appelée  » Problem-based Learning  » (PBL) ou apprentissage par résolution de problèmes, où l’étudiant est au cœur du dispositif pédagogique.

Sensibiliser les futurs managers du numérique au changement climatique, à ses enjeux, et aux difficultés des négociations internationales

Les étudiants de première année du programme grande école vont participer, les 16 et 17 février 2018, au challenge « Simulation négociations réchauffement climatique », encadré par Fabrice Flipo, enseignant chercheur au sein de la business school de l’IMT

L’originalité de la méthode de la business school de l’IMT est d’être résolument tournée vers les enjeux de notre temps, puisque l’approche de la négociation se fait dans le cours sur le développement durable.

Ce challenge, préparé par les étudiants depuis septembre, a pris la forme d’une « Mini COP21 ». Deux journées de challenge rythmées par des temps de recherche, d’analyse, de synthèse, et surtout de négociations entre des étudiants représentant des intérêts divers … et souvent contradictoires.

Dans un premier temps, chacun des 24 pays et 8 organisations non gouvernementales (ONG) parties prenantes étaient représentés par un groupe de 5 à 6 étudiants. Puis ces pays et ONG ont été rassemblés en plusieurs « familles » ayant des caractéristiques et intérêts similaires ou a minima proches. Les ONG internationales étaient quant à elles rassemblées en deux groupes (lucratif et non lucratif). Les négociations ont été menées entre groupes de pays d’un côté, et parallèlement entre pays et ONG.
« Les négociations étaient construites sur un schéma de fusée à plusieurs étages » explique Fabrice Flipo, enseignant chercheur à la business school de l’IMT. « La négociation se faisant d’abord entre les représentants d’un même pays, puis au sein des pays ou ONG d’un même groupe de pays, et enfin entre les groupes de pays ou d’ONG. »

IMT-Télécom Ecole de management : une pédagogie active

Le principe de base du PBL, qui est la confrontation de l’étudiant avec un certain nombre de situations-problèmes, approche originale, globale de l’enseignement qui favorise l’autonomie et abandonne la leçon magistrale. Le  » Problem-based Learning  » (PBL) appartient aux pédagogies qui engagent chacun dans l’action. Il ne s’agit pas seulement d’apprendre du professeur, mais de se mettre en mouvement et de relever des défis en équipes.

Dès le début du challenge, les étudiants sont mis dans les conditions de leur future arrivée dans une équipe projet en entreprise : les groupes sont imposés. Ceci est le gage d’une grande mixité filles, garçons, ou de provenances géographiques (l’école accueille plus de 30% d’étudiants internationaux) ou encore de parcours (CPGE, DUT, BTS, Licences, Bachelor…). De quoi insuffler un vrai esprit d’ouverture dans la dynamique du projet !

Si l’étudiant assume un rôle nouveau dans cet enseignement, le professeur acquiert également une position nouvelle. « L’enseignant n’enseigne pas… il effectue une nouvelle activité contrôlée et, autant que possible, non contrôlante» (DES MARCHAIS et al.).

Cette méthode pédagogique amène les étudiants à organiser leur démarche d’apprentissage et à prendre la responsabilité de leurs apprentissages. Le  » Problem-based Learning  » (PBL) augmente la motivation, l’intérêt et l’engagement dans le processus d’apprentissage.

 

Retrouvez la vie de l’école en cliquant sur les liens suivants:

Télécom Ecole de Management, la business school de l’Institut Mines-Télécom

https://www.imt.fr/formation/pourquoi-integrer-nos-ecoles/

https://www.facebook.com/Temfanpage/

Partager l'article

Les actualités